Madeleine DUGUET Liège 30/09/1909 – 1974 Anvers Sculpteur – peintre – écrivain

Madeleine DUGUET
Liège 30/09/1909 – 1974 Anvers
Sculpteur – peintre – écrivain

Madeleine Duguet étudie à l’Académie de Bruxelles, la Peinture auprès d’Alfred Bastien, le Dessin dans l’atelier de Stevens et de Delville (1923-28). Professeur de dessin a l’école Saint-Augustin à Bruxelles (1930-33). Etudie le Chant et l’Histoire de la Musique au Conservatoire de Bruxelles (1932-34).
Installe un atelier de peinture et de sculpture (1933-39). Malgré sa santé fragile, elle consacre sa vie à l’art. Peint et fait des sculptures figuratives, en plâtre en en bronze. Expose pour la première fois ses œuvres au Palais des Beaux-Arts (1932).
Fonde le groupe “Art Pragma” (1951).
Sculpteur, peintre et écrivain, elle s’insurge contre la guerre et les préjugés. Artiste juive, elle est préoccupée du sort de son peuple et de tous les autres persécutés. Dans ce contexte, elle peint en hommage aux noirs: Les Chants de la jungle; aux juifs: Visages d’Israël; aux chinois: Regards d’enfants. Le livre Visages d’Israël paraît chez l’éditeur Elath en 5 recueils: Le Sourire des enfants de Sion ; Les Ancêtres de la Cité ; Israël au travail ; Israël au combat ; Le Chant de la Nation.
Rédige la préface pour le recueil de poèmes de son ami José Tairhumène Terre Promise, Poèmes pour Israël. Conçoit des sculptures inspirées du thème de l’exil : L’Exilée, L’Homme blessé, Le Chant du cygne, Un Martyre de Breendonck.
Amie de la chanteuse Jeanne Flament, elle habite avec elle. En 1955, elle crée le “Prix de chant Jeanne Flament inter-Conservatoire” à la mémoire de la chanteuse qui a été son professeur de chant au Conservatoire. Elle crée la médaille (décernée à Anvers et à Bruxelles) pour le Prix de Musique Jeanne Flament. Madeleine Duguet fait des portraits peints et sculptés de Jeanne Flament et le projet de la tombe de la sœur de Jeanne Flament.
Sculpte des portraits de ses amis et connaissances, e.a. de son élève Moshé Macchias. Elle lui apprend le dessin et la peinture, et Macchias peint des portraits de son professeur, Madeleine Duguet.
En 1958, Madeleine Duguet, Moshé Macchias et le poète José Tairhumène, créent le Prix d’Encouragement de chant et de l’art “La Pléiade des Jeunes”; en 1964: “La Pléiade de Paris” et “La Pléiade de Kinshasa”. Elle est l’invitée du président Mobutu au Zaïre (1966) à l’inauguration de la “Pléiade Nationale des Jeunes du Zaïre”.
Prix Conrad Chapman, au Salon des “Arts en Europe” (1965). Médaille d’or Leonardo da Vinci de l’Académie de Rome, dont elle est membre correspondant (1967); Médaille de vermeil avec Bourse d’étude, Prix Richard Dupierreux (1970); Prix Louis Clesse (1974).
Exposition de l’Eau à Liège (1939); expositions du groupe ‘Art Pragma’; du Cercle Alfred Bastien; Salons des jeunes Artistes juifs de Belgique.

Madeleine Duguet, Formes et Volumes, Sculptures, Ed. Elath 1959. Préface de José Tairhumène.

Add to Wishlist
Add to Wishlist
Category:

Reviews

There are no reviews yet.

Only logged in customers who have purchased this product may leave a review.