A. Wansart, Pieter Brueghel

Adolphe Wansart, Ontwerp voor Brueghel-monument

A. Wansart, Pieter Brueghel
Exposition Universelle 1935, Heysel Bruxelles
Inauguré par le ministre Destrée et le bourgmestre A. Max. Les plans pour un monument qui serait érigé ailleurs ne seront jamais exécutés.

Adolphe WANSART
Verviers 1873 – 1954 Uccle
Sculpteur – médailleur – peintre

Adolphe Wansart commence par étudier la peinture à l’Académie de Liège. Ses parents s’installent à Bruxelles, où il s’inscrit à l’Académie. En 1890, il est l’élève du peintre Portaels.
Prix Godecharle avec le dessin Ames errantes (1893). Peint d’abord des tableaux fauvistes, mais retourne bientôt à l’Académie de Bruxelles (ca 1900) pour y étudier la sculpture chez Charles Van Der Stappen (1843-1910).
Wansart s’intéresse à la sculpture monumentale, dépouillée, adaptée pour l’exposition en extérieur, et sculptée sans modèle. Epouse la femme-peintre Lucie De Smet, de la famille du père De Smet qui alla convertir les Indiens. Lucie De Smet peint des paysages et des vitraux. Wansart réalise des portraits en buste de Henry van de Velde, Pierre Paulus, Fernand Crommelinck, André Bayon. Ses modèles seront moulés en bronze ou en granito, comme c’est le cas pour le buste Ma femme au chapeau.
S’installe à Paris (1927), où il réalise de nombreuses sculptures, mais n’abandonne pas son atelier de Bruxelles (avenue des Sept Bonniers, Uccle) où il continuera d’exécuter ses sculptures de grand format.
Crée le monument à Brueghel (1933) que l’on pourra voir à l’Exposition Universelle de Bruxelles (1935). La statue devait être installée ensuite place de la Chapelle ou place du Jeu de Balle. A cause de la Seconde Guerre mondiale, et suite au décès du bourgmestre Adolphe Max, le monument Brueghel ne sera jamais exécuté. En 1949, le baron René Steens promet d’offrir le monument à la ville de Bruxelles, mais oublie de stipuler cette donation dans son testament.
A la 3e Biennale d’Anderlecht (1950), l’artiste expose le projet de L’Epoque bourguignonne, destiné au Pont des Arches, à Liège. La même année, au 48me Salon de Gand, il expose un buste du baron Horta et un autre de la pianiste Paulène Marcelle.
Exécute des monuments funéraires, e.a. Arbelot, au Père Lachaise, à Paris; le mémorial Henri Pirenne, des bas-reliefs, comme celui qui décore la façade du palais des fêtes, à Liège (L. 24 m); des fresques pour l’usine de sucre, à Tirlemont; les statues Nord-Sud pour la gare centrale de Bruxelles.
Wansart crée aussi des médailles, e.a.: Scaldis Fons Limpidissime / Mercator, en dinanderie, et une effigie de Patenier, en cuivre martelé.
Oeuvres conservées e.a. aux musées de Liège et Bruxelles, et sur différents lieux publiques. Le Musée de Verviers possède plusieurs plâtres originaux qui sont utilisés comme modèles à l’Académie de dessin.

art_

Add to Wishlist
Add to Wishlist

Reviews

There are no reviews yet.

Only logged in customers who have purchased this product may leave a review.